Des nouvelles du Service Social de PVA

Bonjour à tous et à toutes,

En ces temps quelques peu déroutant nous souhaitons vous transmettre que le Service Social sera ouvert, de manière différente qu’à l’habitude, dès aujourd’hui.

Je suis présente dans les locaux de PVA de 14h à 17h les lundis et les vendredis suivants :

  • 1er/02 et 05/02
  • 15/02 et 19/02
  • 1er/03 et 05/03
  • 15/03 et 19/03
  • 29/03 et 02/04
  • 12/04 et 16/04
  • 26/04 et 30/04

Je vous invite à me contacter soit par téléphone au 022/732.44.45 dans les jours et horaires d’ouverture du Service Social , soit à l’adresse mail : assistantesociale@pvageneve.ch afin de faire un premier point sur votre demande. Ensuite nous conviendront d’une manière de procéder. Soit nous pourrons mettre en place un échange dans les locaux de PVA avec la mise en place des mesures de sécurité sanitaire (port du masque obligatoire, 5 personnes maximum dans les locaux, etc.), soit par courrier par exemple.

En ce qui concerne les déclarations d’impôts, je vous propose d’envoyer par courrier ou de venir déposer vos documents dans la boite au lettre de l’association directement. Je me charge de faire le nécessaire – seule – au bureau avant de vous renvoyer, à votre domicile, votre déclaration à signer et transmettre au service compétent.

Dans l’attente de pouvoir vous revoir, je vous souhaite tout le meilleur.

Chloé

Téléchargez ici la liste des documents pour votre déclaration d’impôts>>

————————————————————————-

Le Service Social de PVA

La consultation sociale de PVA Genève a lieu dans un lieu familier et rassurant et ceci de façon souple et confidentielle.

Les utilisateurs viennent, soit régulièrement pour régler des soucis concrets, mieux comprendre les rouages des assurances sociales notamment pour les personnes de langue étrangère, et régler des difficultés liées à « la paperasserie » du quotidien. D’autres membres viennent ponctuellement, dans l’urgence avec souvent une difficulté plus complexe, non anticipée, et qui demande une intervention rapide afin d’éviter que des situations se péjorent. Certains s’étonnent qu’un tel service existe à PVA vu que Genève est très bien équipé socialement. Je dirai que la clientèle du service social de PVA a de la peine à rentrer dans des cadres institutionnalisés, à se projeter dans l’avenir en prenant des rendez-vous et en les respectant. Mon ressenti est qu’ils viennent consulter en fonction de leur état psychologique et physique et de l’énergie qu’ils vont pouvoir mobiliser pour affronter une difficulté sociale pesante et le plus souvent dans l’urgence.

J’essaie dans la mesure du possible de répondre rapidement à leurs préoccupations en prenant contact par lettre ou téléphone le jour même avec les administrations, car certains ne reviennent pas forcément pour assurer un suivi. Pour des situations difficiles, j’encourage les membres à prendre des contacts avec différents services sociaux de la place, mais souvent  par gêne liée peut-être  à un sentiment d’exclusion du système,  et crainte de l’inconnu ils ne s’y rendent pas, et reviennent avec leurs soucis à PVA.